Outils

Vous êtes ici pour une raison, votre situation financière. Évaluez-là.

Nous sommes plusieurs à accumuler des biens et à augmenter nos dépenses d’année en année en pensant que notre progression de revenu anticipée suffira à couvrir ces augmentations.

 

Consulter nos outils et conseils pour en apprendre davantage sur votre situation.

Votre logement est-il trop grand ou trop dispendieux?
Vous possédez une voiture trop dispendieuse?

En préparant un budget mensuel et en le suivant, en comparant vos dépenses réelles avec votre budget, vous serez plus conscient de votre capacité de procéder à certains achats.

Calculez votre ratio d'endettement, vous allez tout comprendre.
Ratio d'endettement
Ratio d’endettement

Revenus

Salaire brut (avant déduction) $/mois
Revenus de loyer $/mois
Revenus de pension $/mois
Revenus de placement $/mois
Autres revenus $/mois
Total $

Dépenses

Loyer $/mois
Hypothèque $/mois
Taxes scolaires et municipales $/mois
Frais de chauffage/électricité $/mois
Prêt auto $/mois
Marge de crédit $/mois
Cartes de crédit $/mois
Autres prêts $/mois
Total $

Votre ratio d’endettement est :

%

Ratio inférieur à 30%

Excellent

Ratio de 31% à 39%

Acceptable

Ratio supérieur à 40%

Élevé

Première consultation gratuite

Un ratio supérieur à 40 % est considéré comme problématique.

Il est probable que vous éprouvez des difficultés à payer certaines dépenses courantes telles, l'épicerie, l'électricité, les dépenses familiales et personnelles. C'est un signe qu'il vous faut prendre votre situation financière en main dès maintenant et reprendre le contrôle de votre budget.

Situation financière faillite
Évaluez votre situation financière
Maintenant que votre situation est un peu plus claire,
voici les deux étapes à suivre :
1. Faites votre budget en téléchargeant notre outil

Une fois votre budget fait, vous serez en mesure de mieux maitriser vos finances. Nous savons qu’il n’est pas facile de faire cet exercice budgétaire, mais vous serez étonné des résultats.

2. Négocier avec vos créanciers

Négocier de nouvelles ententes avec vos créanciers afin d’adapter vos paiements en fonction de votre budget, soit votre capacité de payer, est une solution souvent plus acceptable pour vos créanciers que la faillite.

Vous pourrez alors faire cesser les pressions des agences de recouvrements, éliminer l’angoisse qu’une sonnerie de téléphone peut vous faire ressentir et mettre en place un plan de remboursement à votre avantage et celle de vos créanciers.

Cette approche peut être plus ardue si vous avez plusieurs créanciers, ou si certains refusent d’en discuter. La proposition de consommateur et même la faillite peuvent être vos seules options.

Quelques conseils pour vous aider

Malgré qu’il s’agisse d’une aubaine, pensez à la fin du mois et à la satisfaction de ne pas avoir à payer pour un bien dont vous pouvez vous passer. Retenez que la satisfaction d’un tel achat est vite oubliée alors que la dette reste longtemps sur votre carte de crédit;

Vous croyez qu’en faisant que les paiements minimums sur vos cartes de crédit, vous réussirez un jour à toutes les rembourser? Regardez sur vos relevés, ils vous indiquent par exemple, qu’en effectuant le paiement minimum à chaque mois sur un solde de 2 700$, vous aurez besoin de 23 années et 8 mois pour rembourser ce solde intégralement sans compter tous les intérêts que vous aurez payés sur ce solde;

Méfiez-vous des publicités, ne succombez pas à la tentation d’acheter compulsivement, regardez votre budget et respectez votre plan budgétaire;

Évitez d’acheter un bien que vous n’aviez pas planifié d’acheter. D’une part, il est très rare que ces achats impulsifs soient nécessaires;

Les achats de type « achetez maintenant et payez plus tard » ne sont attrayants que pour les commerçants. D’une part, le financement de cet achat est inclus dans le prix, vous pourriez acheter le même bien à meilleur prix si vous payez comptant. Si vous n’avez pas l’argent maintenant, il est peu probable que vous l’aurez dans 12 mois. Vaut mieux planifier ce genre d’achat et mettre des économies de côté à chaque mois pour l’achat. Cela vous permettra également de vous renseigner sur le choix du modèle qui est conseillé par certaines études et de mieux analyser vos besoins;

Profitez des ventes, rabais ou soldes, certaines ventes reviennent à chaque année à des périodes précises, prenez le temps d’observer ces tendances. Profitez également des ventes de fermeture, de liquidation de fin de bail ou simplement des liquidations d’inventaire d’articles légèrement endommagés. Vous serez étonné des économies que vous pourrez en retirer.

Retour haut de page